01 47 20 05 03

La tête et le cou

* Les descriptions de techniques sont données ici à titre purement informatif. Elles n'impliquent pas que le Dr Deutsch jj les pratique lui-même.
Traitement de l'alopécie (chute de cheveux)
  • La micro implantation capillaire par microgreffes (pratiquée depuis plus de 20 ans). Elle utilise suivant les cas, ou en association, la technique de la bandelette ou celle de la « FUE »
  • Le traitement de la chute anormale et accélérée des cheveuxqui ne dépend pas des hormones (les androgènes) chez la femme et l’homme. Mésothérapie ; Minoxidil et Propécia
Traitement du vieillissement cutané, en surface (rides, tâches et irrégularités)
  • Injection d’acide hyaluronique réticulé
  • Peelings chimiques (moyens ou moyen-profonds)
  • Laser CO2 fractionné plus profond
Utilisation de la Toxine botulique (injection dans les petits muscles du visage)

Botox = Vistabel ; Dysport = Azzalure ; Bocouture (sans impuretés)

  • Traitement des rides d’expression (front, pattes d’oie, plis d’amertume, lèvres plissées, cordes « platysmales » du cou…)
  • Affinement de l’ovale du visage : réduisant l’aspect en « hamster » (injection des muscles masséters) / « liftant » légèrement le cou (injection dans l’insertion des platysmas)
  • Traitement du Bruxisme (grincement et usure accélérée des dents) par injection dans les muscles masséter et tem
Correction médicale du relâchement de la peau du visage et du cou

Ce relâchement se produit lors du vieillissement, ou de la maladie, ou de l’amaigrissement, favorisé par la génétique (l’élasticité des tissus varie d’un sujet à l’autre), le mode de vie (soleil, tabac, alcool, toxiques, alimentation)

Par le rétablissement des volumes du visage lorsque ceux-ci ont diminué : voir ci-après le chapitre correspondant aux techniques dites « volumatrices » utilisant fillers ou graisse. La peau en bon état se retend naturellement grâce à un meilleur soutien.

Par remise en tension grâce à la pose de Fils tenseurs, comportant des crans ou des cônes, ce qui leur permet d’entrainer et de fixer le tissu cutané selon de bons vecteurs et en bonne position durable. On les choisit dans certains cas permanents (Prolène), mais résorbables la plupart du temps (Polylactic acid, Coprolactic acid). Dans ce dernier cas, l’effet tenseur ne perdure en général pas plus de 2 ans, ce qui permet de replacer des fils en tenant compte de l’évolution du visage. La pose se fait au cabinet sous anesthésie locale et avec une asepsie parfaite. La présence de fils peut être complétée par des « fillers » volumateurs, mais pas par des techniques qui chauffent le derme en profondeur.

Les zones remises en tension peuvent être : les sourcils, les pommettes, les joues et les commissures (les coins de la bouche), les bajoues, le cou. Outre l’indication principale des relâchements légers à modérés, cette technique peut être utilisée également chez les sujets qui ne veulent pas de lifting chirurgical, ou qui en ont déjà subi un dans le passé.

NB : Les techniques utilisant des machines (Thermage, Ulthérapie, etc…) sont considérées par le Dr Deutsch comme trop aléatoires : leur coût est élevé pour un effet non garanti : parfois ça marche, parfois non !

Techniques d’embellissement de la face

Respectant impérativement l’aspect « naturel », elles sont basées sur l’équilibre et l’harmonie (qui correspondent d’ailleurs remarquablement au nombre d’Or qui est 1,618). Sont bannis les résultats artificiels ou excessifs et les demandes fantaisistes.

Ces problèmes de correction ou d’amélioration touchent donc aussi des sujets jeunes et ne sont pas solutionnés de manière permanente : il faut y revenir tous les 1 à 2 ans, ce qui permet de mieux accompagner les modifications qui se font au cours du temps.

 Les « fillers » (produits de comblement) utilisés en injection représentent la technique de choix :

  • Le front : si, au lieu d’être joliment bombé, il est plat voire concave (provoquant ainsi des plis et des rides permanents), il est possible de le « bomber » avantageusement
  • Les sourcils peuvent être redessinés dans un plus bel axe et avec une épaisseur retrouvée, en particulier dans leur partie externe
  • L’œil creux peut être travaillé en épaississant le creux palpébral supérieur et aussi inférieur
  • Les pommettes peuvent prendre un relief harmonieux
  • Les joues trop creuses peuvent être épaissies
  • Le nez peut être avantageusement « resculpté » à un niveau que souvent on ne soupçonne pas : creux et bosse peuvent être effacés, la pointe redressée, l’épaisseur augmentée
  • Les lèvres peuvent être redessinées et augmentées, en respectant la forme et l’équilibre du visage, ainsi que l’état des dents
  • Le menton, suivant les cas, peut être projeté en avant (rétrognatisme par exemple), raccourci par effet visuel, ou au contraire allongé
  • L’ovale peut être redessiné (affinement, épaississement, forme)

Les Fils tenseurs sont utilisés pour redessiner un ovale ou remonter les pommettes, ou encore faire disparaître un pli naso génien trop voyant.

La toxine botulique est utilisée tous les 6 mois environ, lorsque le front est crispé, comportant plis et rides dits d’expression. Il devient alors détendu et relaxé. On l’utilise aussi en cas d’aspect en « hamster », en l’injectant dans les puissants muscles masséters servant à la mastication, ou en cas de volonté d’affinement de l’ovale.

Traitement de la surface cutanée du visage et du cou
  • Stimulation par mésolift, peelings chimiques superficiels, IPL 
  • Hydratation par micro injections d’acide hyaluronique non ou très peu réticulé
  • Éclaircissement et action anti tâches par préparations dépigmentantes, peelings chimiques spécifiques, IPL (lampe flash)
  • Traitement des rougeurs (érythrose), couperose, par IPL ou électrocoagulation fine
  • Relissage de la peau et amélioration de l’élasticité, par peelings chimiques moyens, laser CO2 fractionné
  • Gommage des rides et des irrégularités, par peelings chimiques moyen-profonds, laser CO2 fractionné
  • Correction des cicatrices en creux, par « subcision », relèvement, découpe et greffe
Traitement du vieillissement des tissus, en profondeur
  • Injection d’inducteurs cutanés (Radiesse, Sculptra, Ellansé ) redensifiant le derme
  • Implantation de tissu graisseux sous la peau et sous certains muscles, la graisse étant prélevée au niveau d’une zone comme la face intérieure des genoux (microadipocytes)
Correction volumétrique des pertes de volume au niveau du visage

Par programmation génétique de la morphologie, par perte de poids, par vieillissement « en creux ».

3 techniques peuvent être utilisées :

1 / Provoquer la formation d’un nouveau tissu conjonctif en utilisant des produits injectables « inducteurs tissulaires » : Sculptra (= Newfill pour les sujets VIH +), Radiesse, Ellansé S ou M ou L. Plusieurs séances sont nécessaires (espacées de 6 à 12 semaines).

2 / Réimplanter le tissu graisseux manquant : lipostructure dans un bloc opératoire, par prélèvement sur une zone graisseuse du corps, purification et réinjection immédiate, aussi bien dans les couches superficielles que profondes du visage. Deux à trois séances sont souvent nécessaires.

3 / Injection de produits résorbables (en 1 à 2 ans) tels que Acide hyaluronique réticulé volumateur, ou Radiesse.

Zones touchées par les pertes de volume et qui peuvent être corrigées :

  • Les tempes se creusent (fosses temporales)
  • Les sourcils qui s’affaissent (perte ou migration de la graisse de « l’espace de Charpi »)
  • L’œil se creuse (enfoncement des orbites, cernes…)
  • Les joues et les pommettes : la graisse fond ou se déplace
  • La pointe du nez s’affaisse par perte des tissus qui le soutiennent
  • La région sous la bouche, les commissures et le menton
  • Les lobes des oreilles se flétrissent

 

Correction d’une surcharge graisseuse sous le menton

Celle-ci peut être morphologique, ou acquise par la prise de poids.

La lipoaspiration  sous anesthésie locale est le traitement efficace et habituel. Elle se pratique au bloc opératoire et est très rapide. Elle nécessite une contention d’une quinzaine de jours.

La dissolution grâce à la cryolipolyse ou un nouveau produit injectable (USA) qui va bientôt être mis sur le marché. A base de déoxycholate, il est susceptible de « faire fondre » la graisse localement en quelques séances.